Philippe COLIGNON, Instants choisis

“La photographie est, en partie, l’art de l’instant choisi.

Philippe Colignon qui cultive cet art depuis presque un demi-siècle sait parfaitement choisir ses instants...

L’œil et l’esprit en alerte, il observe, écoute, s’efface avec patience et humilité.

Mais il est « épervier » quand se décide l’image.

Le déclenchement est une intense pulsion de vie, une urgence d’investissement de l’objet, du lieu ou de la personne photographiée. Ce geste créateur initie la complexité d’une multitude d’autres gestes, en chambre noire ou sur l’écran.

Philippe est exigeant et perfectionniste. À la fois artiste et artisan d’art, il gère et contrôle tout, de l’acte photographique à l’impression finale. Lorsque l’imprimante livre « La Photo » à la hauteur de ses aspirations, surgit alors la jubilation.

Quel que soit son sujet d’étude, Philippe travaille en portraitiste. Son regard à la fois attentif et attentionné « dévisage », s’approprie, transforme les paysages ou les objets les plus banals pour les magnifier.

La douceur de ses éclairages et les subtilités chromatiques font parfois penser aux natures mortes hollandaises du XVIIème siècle.

Elles nous invitent aux rêves”.

Marylène Colignon. 17 décembre 2019

Pour cette exposition “Instants choisis”, Philippe COLIGNON nous propose quatre séries qui vont du portrait d’artistes (J.MESSAGIER, H.HARTUNG, ...) au paysage en passant par la nature morte.

Certaines œuvres sont totalement inédites, d’autres n’ont jamais été présentées en Alsace.

Né à Saint-Dié-des-Vosges où il vit et travaille, Philippe COLIGNON débute dans la photographie en 1978 et expose, depuis, tant en France qu’à l’étranger (Allemagne, Belgique, Japon, Brésil…).

Outre son attachement profond pour le portrait, qu’il pratique depuis le début (“Effacer la différence”, “Afrique plurielle”, “Mes chers voisins”, …), son travail est jalonné par des séries qui lui permettent de visiter la plupart des styles photographiques.

Au titre de ses séries les plus marquantes, on peut citer, entre autres, ses travaux avec Michel BUTOR (“L’Humus Inscrit”, avant-propos de André VILLERS – “L’Aisselle de la forêt” – “À fleur de peau”), sa poignante présentation “Le corps en filigrane” (textes de Roland MARX), “Vosges secrètes” (texte de Benoît DUTEURTRE), “Extases” (textes de Claudie HUNZINGER) et, plus récemment, “Comme des roses dans un jardin de neige” sur des textes du poète Yvan GOLL (1891 – 1950).

Collections publiques : Bibliothèque, Thionville / Musée André-Villers, Mougins / Musée Pierre-Noël, Saint-Dié-des-Vosges / Musée d’art moderne et contemporain, Durbuy, Belgique / Archipel Butor, Lucinges.

A l’occasion de cette exposition, un catalogue évoquant ses travaux portants sur les 7 dernières années sera édité à 100 exemplaires numérotés et signés. Format 22 cm X 22 cm, 40 pages.

Partagez ce contenu

Facebook
WhatsApp
LinkedIn
Email

On en parle